Il est temps d’installer des portes intérieures, non ?

Si ! Et donc, direction les entreprises de menuiserie pour obtenir des devis pour 7 portes, livraison et installation comprises car cette fois on n’a pas envie de s’embêter…

–> Mise à jour au 02/01 : notre choix s’est porté sur Diffusion Menuiserie.

Autre chantier à démarrer dans la foulée : la peinture !!! On est très tentés par un enduit à l’argile (type : enduit de finition argilus, fabriqué en France). Le 5 janvier, je vais d’ailleurs suivre un atelier (à l’Art et Création) pour apprendre à poser de l’argile. Affaire à suivre !

Publicités

décembre 25, 2012 at 5:01 2 commentaires

Voilà, on peut se prendre pour Jamie Oliver (ou presque)…

Ca, c’était avant :

Et après intervention de Couleur Cuisine (et aussi de nous, pour la fabrication de la structure de l’ilôt de cuisson) :

Toute la structure extérieure de l’ilôt doit encore recevoir sa finition : enduit et peinture (quand on se lancera dans ce chantier !:-) )

Après 2,5 mois d’utilisation, on est toujours contents (heureusement !) ! 🙂 On sait que l’on doit faire très attention à ne pas faire de taches acide (citron, vinaigre, tomate, etc.) sur le plan de travail en pierre bleue, car sinon cela laisse des taches blanchâtres. Ce que nous avons dons déjà expérimenté ! 🙂 On fera donc plus attention ! Mais sinon le rendu d’un plan de travail dans cette matière est vraiment super, enfin on trouve…

Nous avons dû recommencer la pose de l’huile sur le plan de travail en hêtre massif : l’huile utilisée n’était pas terrible et le bois se tachait rapidement. Bref : reponçage et double couche d’huile de Teck. Ca semble beaucoup mieux à présent. Le bois est beaucoup plus imperméable. Suite à ce constat, nous avons décidé de faire la même chose pour les escaliers qui avaient été traités avec la même huile et qui étaient également déjà tachés.

Au niveau du prestataire Couleur Cuisine, les points postifs sont :

  • la qualité des meubles, à confirmer évidemment au fil du temps, mais en tout cas on sent que c’est du solide
  • le respect du planning : toutes les dates ont été respectées ; on reçoit avant chaque intervention une lettre et un sms de confirmation
  • la qualité de l’installation : on a rien eu à redire. Travail en outre très propre, chantier impeccable à la fin.  J’avais signalé un bruit bizarre au niveau du frigo ; Couleur Cuisine a directement fait appel à Smeg (et il n’y avait en fait aucun problème, c’était un bruit normal 🙂 )

Et les points à améliorer :

  • Communiquer de manière plus transparente à la signature du contrat que la fabrication de la structure de l’ilôt est à prendre en charge par le client
  • On n’avait pas entendu/compris que l’on devrait aider l’unique livreur à porter les meubles (et surtout on n’avait pas compris qu’il serait « unique »:-) Et pas de bol, vu que c’est moi qui avais pris congé pour réceptionner la livraison, j’ai pu porter tout avec le livreur  ! … Des amis ayant aussi fait appel à Couleur Cuisine avaient eux été avertis et s’étaient organisés en conséquence. On ne sait donc pas si c’est nous qui n’avons pas compris/entendu ou si on ne nous l’a pas dit.
  • On avait en principe droit à 4 casseroles gratuites (valeur de 200 €) ; ça n’a pas été le cas, pour cause de rupture de stock (condition qui n’était pas précisée sur le document que nous avions reçu, mais soit). Ca nous donne donc l’opportunité de choisir nos casseroles (sans téflon donc !)…

Notre appréciation de Couleur Cuisine, nonobstant ces quelques points à améliorer, est donc tout à fait positive.

La vie change quand on a des armoires pour ranger (et même encore de la place !), un grand frigo à la bonne hauteur (qui ne nous oblige donc plus à remporter un championnat de Tetris à chaque fois que l’on fait des courses) et des appareils de cuisson corrects !

Et côté jardin, alors ? Et bien… comment dire…

La coupe de la prairie fleurie (qui occupe une grande partie de notre jardin – bourdons et, depuis peu, abeilles et papillons, sont ravis !) a pris 1 mois de travail (mais seulement le matin et le soir car sous le soleil ce n’est pas très agréable de travailler) !Sans compter tous les parterres de fleurs (où les butineurs se sont repliés) et le pied de la haie à nettoyer…

Et donc, la pose de la terrasse n’en est qu’à ses débuts, de même que la pose des pas de jardin. Ne parlons même pas de l’allée ou de la zone de parking, c’est tabou !!! 🙂

Certains pas de jardin sont simplement déposés, pas encore installés. A l’avant-plan, le résultat de la coupe de la prairie, laissé 2 jours sur place pour que les graines tombent

Ratibada pinnata, en cours de floraison…

août 14, 2012 at 2:11 2 commentaires

Et les nouveaux travaux prévus au programme !

Lorsque nous avons emménagé, nous avons installé une cuisine provisoire :

  • un meuble évier – égouttoir – 2 taques de cuisson en provenance d’un magasin bien connu de bricolage
  • des étagères en bois en provenance d’un magasin bien connu de meubles et déco
  • notre vieux frigo
  • notre vieux micro-ondes
  • notre vieux four

En décembre, nous nous sommes dits qu’il était temps de passer à autre chose ! Notre choix s’est finalement porté sur Couleur Cuisine à Namur. La cuisine sera livrée et installée pour la toute fin mai. Nous sommes très impatients ! (enfin, surtout moi !:-) D’ici là, nous devons construire le muret de l’ilot (qui va  accueillir les taques de cuisson), ce dont nous nous sommes aperçus un peu par hasard, mais soit ! On fabrique donc ledit muret en OSB, que l’on recouvrira probablement de plaques de MDF. Nous avons également dû déplacer une prise car on ne peut pas mettre de prise derrière un appareil tel qu’un frigo ou un four (on doit pouvoir retirer la prise facilement).

Et un poste qui va nous occuper pendant plusieurs semaines cet été : la pose de la terrasse, de l’allée de l’entrée, de la zone de parking et des pas japonais ! Pour ce poste, nous avons jeté notre dévolu sur de la pierre naturelle, issue des carrières de la Warche (Malmédy – Carrière Nelles). Il s’agit de grès schisteux, aux nuances légèrement rougeâtres en raison de la présence de fer dans la région. Ce grès se décline en différents produits en fonction de l’usage : dalles épaisses pour la zone de parking, dalles sciées (siamoises) pour l’entrée, etc.

Bref, 2 chantiers à suivre !

avril 22, 2012 at 4:29 3 commentaires

Les travaux réalisés depuis notre emménagement (avril 2011)

Après exactement un an dans notre maison passive, il est temps de faire un petit bilan des travaux effectués depuis notre emménagement, au fil des weekends et (surtout) de nos congés:

  • Egaliser les terres du jardin : à notre arrivée, le relief du terrain était proche de la surface lunaire. Crevassé et relativement désert ! Egaliser les terrers était un poste que nous n’avions pas prévu, mais il a fallu le faire rapidement, avant que nos voisins ne cloturent leur terrain, ce qui aurait empêché les machines d’égalisation d’accéder à notre jardin… (entreprise Leenaerts)
  • Faire une dalle en béton pour un futur abris de jardin (entreprise Leenaerts).
  • Semer une prairie fleurie (graines achetées chez Ecoflora à Halle) qui a eu un peu de mal au début vu la sécheresse en mai-juin 2011 et l’arrivée en force des chénopodes, ces herbes qui poussent spontanément sur les terrains ayant été retournés. Nous les avons donc arrachés à la main, en prenant garde à ne pas démolir les pousses de la prairie fleurie. Un travail assez titanesque… La prairie fleurie s’est ensuite bien imposée et certaines fleurs ont subsisté jusqu’en décembre, étant donné la météo assez clémente.

  • Toujours dans le registre jardin, nous avons planté une haie mélangée, constituée d’env. une centaine (oui, 100 !) d’espèces différentes ! A part 2 ou 3, toutes ont passé l’hiver. Nous avons planté aussi 2 pruniers et 1 pêcher (fertile de septembre), achétés chez Ecosem ainsi que toute une série de plantations (Ecoflora, Ecosem, La Prêle, Le potager gourmand, L’Ortie-culture, Vasteplant, etc.). C’est évidememnt un travail qui ne s’arrête jamais ! 🙂
  • Pose d’un parquet en bambou dans le salon (ce n’était pas terminé lorsque nous avons emménagé) et partout à l’étage. Après plusieurs mois d’utilisation, le bambou est vraiment un matériau très agréable et facile d’entretien. Nous l’avons vitrifié pour plus de facilité. Le parquet provient de La Cabane Bambou à Andenne qui pratique des tarifs très démocratiques.
  • Pose du carrelage au rez de chaussée, là où ce n’était pas encore fait : cuisine, salle à manger et entrée. Nous hésitions à faire ce poste nous-mêmes, mais au final, ce n’est pas un travail complexe ; le plus dificile c’est  la découpe des carrelages, surtout lorsqu’il faut effectuer plusieurs découpes dans un même carrelage. Car ça casse très vite !
  • La salle de bain a été finalisée (du moins pour la rendre opérationnelle) : le plombier est venu poser les parois de la douche en mai et nous avons posé un grand miroir, ainsi qu’un store bien utile depuis que nos voisins ont emménagé ! 🙂
  • Pose de stores et rideaux au niveau de la baie vitrée au rez, du bureau et du hall de nuit. Voilà ce que cela donne, stores tirés en plein jour :

  • Finalisation de l’électricité : pose des prises et interrupteurs, pose de goulottes, etc.

Une fois que l’on a emménagé, c’est clair que l’on avance nettement moins vite : il faut tout déplacer, retrouver les outils, etc. Et puis, après avoir mis un grand coup pour terminer le strict nécessaire avant l’emménagement, on est un peu las de faire des travaux… 🙂

avril 22, 2012 at 3:45 1 commentaire

Après pratiquement un an…

Tout d’abord, nous avons reçu notre certificat officiel attestant que la maison est passive. De même, la Région wallone nous a également adressé un courrier nous annonçant que la prime « maison passive » nous serait payée dans les 3 mois. Au passage d’ailleurs, chapeau à la Plateforme de la Maison passive et à la Région Wallone pour la rapidité de traitement de notre dossier !

Ensuite, il est temps de dresser un premier bilan qprès quasiment 1 an dans notre maison.

Aspects négatifs :

  • Il est fait très sec, en raison de l’ossature bois et sans doute aussi de la VMC. On a pourtant pas mal de plantes à l’intérieur, mais ça ne suffit pas.
  • On a déjà dû faire reserrer la porte d’entrée à plusieurs reprises, sans doute parce que le bâtiment bouge encore. Lors de l’offensive froide en février, l’écart de la porte par rapport au chambranle était tel que l’on était obligé de fermer systématiquement la porte à clé, sans quoi elle ne restait pas fermée ! Je vous laisse imaginer le courant d’air dans ces conditions ! Depuis c’est réglé et on a aussi fait poser une poignée à l’extérieur de la porte (ça permet de la serrer encore plus) et aussi d’éviter de se faire enfermer dehors (ce qui nous était déjà arrivés après 1 mois dans la maison 🙂
  • Impossible de conserver des fruits et des légumes en dehors du frigo, vu que la température est la même dans toutes les pièces et que nous n’avons pas fait construire de pièce hors du volume passif (pas de garage ou de cave). Solution: avoir un grand frigo ! ou un 2eme frigo, dans la buanderie pour les fruits et les légumes ! Nous avons choisi la 1ere solution vu que nous avons encore une cuisine d’appoint (la cuisine définitve arrive début juin !)
  • Il est impératif d’avoir des protections solaires efficaces, du moins pour la saison de chauffe (si la température monte en mars, il est très facile de la faire descendre en ouvrant les fenêtres) ! Nous hésitons entre un store à banne et une toile type « abris-voile ».

Store à banne (source : http://www.sunprotect.fr)

Abris-voile (modèle rectangulaire) (source : http://www.abri-voile.com/)

  • Il faut consulter la météo pour savoir comment s’habiller ! 🙂 Et oui, la température à l’intérieur peut être très trompeuse par rapport au temps qu’il fait effectivement dehors ! 🙂

Aspects positifs :

  • Il fait la même température dans toutes les pièces ! pas de sensation de froid lorsque l’on passe dans le couloir ! A noter toutefois qu’il fait toujours 1 ou 2 degrés en moins à l’étage. Ce n’est pas dérangeant. On a utilisé pendant 1 bon mois le petit chauffage d’appoint de la salle de bain (et pour l’instant on n’a pas de porte ; la chaleur de la douche n’est donc pas conservée dans la pièce).
  • Nous n’avons pas eu froid durant l’hiver. Notre petite pompe à chaleur a largement suffit à chauffer la maison. C’est pratique : on l’allume quand on en a besoin et en choisissant très précisément l’intensité. On a utilisé la pompe à chaleur du 25/11/11 au 10/03/12 (uniquement un peu le matin et le soir en rentrant du travail, lorsque la température intérieure était inférieure à 20°C). Pour ceux qui penseraient que maison passive = 0 chauffage, on peut voir ici que ce n’est pas le cas (et ce n’est d’ailleurs pas l’objectif). Une maison passive fixe le besoin annuel en chauffage à 15 KW/an/m². Lorsque l’on a plusieurs jours sans soleil (en outre en hiver, les journées sont courtes), un chauffage (même si limité) est indispensable. Il nous reste à voir ce que cela donnera au niveau de la facture d’électricité.
  • On peut se promener pieds nus une grand partie de l’année, y compris dans les zones carrelées. Sans doute ce confort est-il dû à l’isolation importante de la dalle de sol ? Et dans les zones où nous avons mis du parquet en bambou, on peut marcher pieds nus toute l’année !
  • La lumière ! La maison est très lumineuse ; nous profitons du moindre rayon de soleil et nous profitons, depuis toutes les pièces (sauf la buanderie et la salle de bain) d’une vue sur le jardin.
  • Quand on rentre dans la maison, on a directement la sensation d’être enveloppé dans une sensation de chaleur.
  • La VMC, c’est vraiment génial ! Durant toute la période froide, on n’ouvre évidemment pas les fenêtres car on n’en a nullement besoin vu que la VMC renouvelle l’air de manière très efficace, en conservant la chaleur (contrairement à ce qui se passe si on ouvre les fenêtres quand il fait 10 degrés dehors !:-). On n’a jamais constaté un problème d’odeur ou une sensation de manque d’air frais alors que dans notre ancienne maison, on ouvrait certaines fenêtres tous les jours (ne fût-ce que 5 à 10 minutes, pour aérer). Nous n’avons pas de hotte et on n’a pourtant pas d’odeurs de cuisson qui circulent dans la maison (on n’a pas de friteuse non plus, il est vrai). Au niveau du bruit de la VMC : en poisition 1, on n’entend rien, même pas la nuit ; en position 2, on entend légèrement, à condition qu’il n’y ait pas d’autres bruits dans la maison (on entend un peu plus à l’étage, mais là, c’est la machine même que l’on entend – nous n’avons pas encore placé notre trappe d’accès au grenier, ce qui isolera mieux le grenier du 1er étage). Bref, à côté du bruit d’un frigo, une VMC passe totalement inaperçue ! 🙂
  • Le chauffe-eau géothermique est très efficace (on ne doit jamais allumer la résistance électrique), mais il est tombé en panne cet hiver. Il y avait apparemment une pièce défectueuse dès le départ, mais dont le défaut ne s’est manifesté qu’une fois qu’il a fait un peu plus froid (et là, bien sûr, nous avons enclenché la résistance électrique sinon nous n’aurions plus eu d’eau chaude du tout ! ). La pièce a été changée et maintenant tout est en ordre !

Bref, on est vraiment très contents d’avoir posé le choix d’une maison passive !

avril 1, 2012 at 9:28 Laisser un commentaire

Nous avons réussi le test d’étanchéité à l’air !

Et bien, oui ! Nous avons finalement réussi le blower-door test, après 2 échecs en mai ! Il a fallu évidemment retravailler l’étanchéité à l’air, notamment sur la base d’une analyse au moyen d’une caméra thermographique. Cette analyse a permis de localiser les points faibles. Nous avons donc mis la main à la pâte, mais l’entrepreneur s’y est remis aussi… pour atteindre un résultat de 0,57.

Le résultat n’est pas excellent, mais nous sommes tout de même très contents ! Et il faut noter que le test a été fait depuis l’une des portes-fenêtres en haut, alors que la porte d’entrée est clairement un point faible (et d’autant plus que nous avons encore dû la faire reserrer en février).

décembre 29, 2011 at 7:57 Laisser un commentaire

On y est !

Nous avons emménagé ! On campe franchement, vu qu’il reste encore pas mal de travaux à réaliser :

  • Vernir ou huiler parquets et escalier déjà posés, pour les protéger
  • la plupart des sols
  • la paroi de la douche qui n’est toujours pas arrivée alors que commandée il y a plusieurs mois (mais rassurez-vous, on a des lavabos ! 🙂 )
  • les protections solaires, mais pour l’instant on gère en aérant et on aimerait un peu attendre pour voir un peu comment ça se passe en période estivale
  • la cuisine (on a pris l’option, en attendant, de prendre une kitchinette et quelques étagères IKEA qu’on pourra réutiliser plus tard dans la buanderie ou le grenier)
  • l’abris de jardin, assez urgent vu qu’on a besoin de ranger tondeuse, vélos, etc.
  • mettre en couleur murs et plafonds
  • les aménagements extérieurs et la terrasse
  • poser la trappe d’accès au grenier

Depuis mon dernier post, le rejointoiement des briques a été réalisé et on aime beaucoup le résultat ! Sans le rejointoiement, c’était très austère (et moche, il faut bien le reconnaître).

En attendant de poser un adhésif translucide sur la porte (pour rappel, on souhaitait une porte sablée, mais il y a eu un soucis dans la commande), nous avons placé des feuilles. Idem sur la fenêtre de la salle de bain, en attendant un store.

Notre escalier a également été posé, juste avant le déménagement ! Ouf !

mai 9, 2011 at 6:54 2 commentaires

Articles précédents


Articles récents

Feeds

Stats

  • 140,239 hits